Comment rétablir le dialogue avec votre corps

Lorsque j’étais enceinte de mon premier enfant, mon gynécologue m’a annoncé au début de mon cinquième mois de grossesse que je devais déjà sentir bouger mon bébé. Cette révélation m’a laissée sans voix, incapable de confirmer ou d’infirmer ses propos.
En surinvestissant mon mental, j’avais perdu la connexion avec mon enfant. De retour chez moi, j’ai pris la décision de faire régulièrement le silence dans ma tête pour concentrer toute mon attention sur mon corps. Deux jours plus tard, quelle joie indescriptible de sentir les premiers mouvements de mon bébé ! Quel bonheur d’avoir renoué avec ces moments uniques et précieux, que j’aurais pu manquer sans cette prise de conscience.

Ainsi je vous invite, aujourd’hui, à rétablir le dialogue avec votre corps pour éviter d’oublier vos sensations dans ce moment si particulier de la maternité.

Comment rétablir le dialogue avec son corps
Photo de Pavel Danilyuk : pexels.com

La conscience de l’écoute corporelle

L’écoute du corps : qu’est-ce que sait ?

L’écoute du corps consiste à prêter attention aux signaux et aux sensations physiques et émotionnelles que votre corps vous envoie. Cette connexion vous permet de mieux comprendre vos besoins et de réagir de manière appropriée à vos états internes. En maternité, cette écoute est importante car elle aide, entre autre, à se synchroniser avec les besoins du bébé en développement, améliorant ainsi le bien-être global.

Pour comprendre toute les implications de l’écoute du corps, vous pouvez lire : Comment l’écoute du corps change la maternité.

La délicatesse d’une mère

L’importance de l’écoute corporelle

Pour les futures mères, rétablir le dialogue avec leur corps est intéressant à plusieurs niveaux :

Reconnaître les signes de la grossesse

Cette connexion au corps, vous permet de détecter les premiers mouvements du bébé comme dans ma propre expérience, de comprendre vos besoins nutritionnels et d’identifier les signes de fatigue ou de stress. En renouant avec les signes qu’émet votre corps, vous comprenez mieux vos besoins.

Améliorer le lien avec le bébé

En vous mettant à l’écoute de votre corps, vous créez une connexion émotionnelle et physique avec votre bébé. Vous renforcez ainsi votre lien avec lui dès le début.

Votre accouchement autrement

En étant à l’écoute de votre corps, vous vivez votre accouchement en gérant mieux la douleur, en restant concentrée et en répondant à vos besoins de manière instinctive. De cette façon, vous facilitez le processus de naissance.

Rétablir le dialogue avec votre corps : les obstacles

Les facteurs externes

Dans notre vie moderne, plusieurs éléments peuvent nous éloigner de l’écoute de notre corps :

Le stress quotidien

Les obligations professionnelles, les responsabilités familiales, les préoccupations financières ou de santé peuvent occuper notre esprit et nous déconnecter de nos sensations physiques. Notre activité mentale tourne en boucle soulevant toujours plus de préoccupations nous éloignant un peu plus de la réalité de notre corps.

La surstimulation technologique

L’usage des écrans et des médias sociaux entraîne une distraction toujours plus alléchante, empêchant une véritable introspection. Le retour au calme par la lecture ou l’écoute de musique peut ramener notre attention vers notre corps et ses besoins.

Le rythme de vie effréné

Un emploi du temps chargé laisse peu de place à la détente et à l’introspection. S’il y a un moment dans votre vie ou vous méritez de prendre du temps pour vous, c’est bien celui-là ! Alors n’hésitez à vous faire aider, pour vous octroyer des moments de bien-être qui favoriseront le dialogue avec votre corps.

Les facteurs internes

Dans un objectif de rétablir le dialogue avec votre corps, il faut aussi prendre en considération les facteurs suivants :

Les influences éducatives et culturelles

  • Les injonctions éducatives et familiales, telles que « ne pleure pas » ou « sois fort », peuvent limiter l’expression émotionnelle et la connexion avec votre corps.
  • Les croyances limitantes, telles que « je dois être fort » ou « je ne dois pas montrer de faiblesse », peuvent entraver votre capacité à reconnaître et à répondre à vos besoins physiques et émotionnels.

Déconnexion émotionnelle et mécanismes de défense

La déconnexion émotionnelle peut être utilisée comme un mécanisme de défense pour éviter la douleur émotionnelle. Ceci entraîne une dissociation entre les émotions ressenties et les sensations corporelles associées. Ce facteur inconscient est souvent mis en place lors des périodes difficiles de votre vie. Il permet de continuer à faire face à l’adversité en limitant le ressenti de vos émotions désagréables.

Les autres facteurs

Les peurs et les angoisses, telles que la crainte de l’inconnu ou les inquiétudes liées à la grossesse et à l’accouchement, peuvent également vous empêcher d’être attentives aux signaux de votre corps. Mettre en place des techniques pour apprivoiser vos émotions et les comprendre peut vous aider dans ce contexte.

En comprenant ces obstacles, vous pouvez commencer à travailler sur la reconquête de votre écoute corporelle, essentielle pour une maternité épanouie et sereine.

Par où commencer pour rétablir le dialogue avec votre corps ?

Rétablir le dialogue avec votre corps
Photo de John Diez : pexels.com

Après avoir examiné ces aspects, il est important de déterminer si vous avez développé ce que l’on appelle une « carapace corporelle« . Cette forme de protection est souvent utilisée et peut toujours vous être bénéfique. Souhaitez-vous explorer cette possibilité ? Voyons cela ensemble.

Un exercice facile à mettre en oeuvre

Pour réaliser cet exercice, je vous invite à vous positionner debout devant un miroir. Veillez à laisser suffisamment d’espace autour de vous, pour ne pas vous blesser.

« En gardant les yeux ouverts, commencez lentement à tourner votre buste de gauche à droite, en laissant vos bras pendre naturellement le long de votre corps. Progressivement, intensifiez l’étendue des rotations tout en laissant vos bras se balancer librement. Ensuite, laissez le mouvement ralentir doucement jusqu’à s’arrêter complètement.

Avez-vous ressenti que vos bras s’abandonnaient ? De 0 à 10, à combien évaluez vous le relâchement de vos bras ?

Je vous encourage à recommencer. Observez attentivement vos bras : c’est le buste qui doit les guider, et non l’inverse. Si tel est le cas, l’épaule précède la main dans le mouvement. Si ce sont vos mains qui précèdent vos épaules, cela indique que ce sont vos bras qui dirigent le mouvement. »

Norbert Cassini – La sophrologie

Cet exercice révèle les tensions souvent imperceptibles mais qui sont inscrites dans votre corps, agissant comme une armure pour filtrer les sensations ou les émotions désagréables.

Pour bien comprendre tout l’intérêt de cet exercice, je vous invite à regarder cette vidéo :

Intégrer dans son quotidien le dialogue avec son corps

Pour beaucoup de futures mères, jongler entre les responsabilités familiales, professionnelles et personnelles peut sembler accablant. Cependant, intégrer l’écoute corporelle dans votre routine quotidienne peut être plus facile que vous ne le pensez. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à le faire :

Les micro pratiques

Il s’agit là, de trouvez des moments courts dans votre journée pour pratiquer l’écoute corporelle, comme lorsque vous êtes assise en attendant que le café chauffe ou lorsque vous êtes dans les transports en commun. Pour cela, recentrez vous et portez votre attention quelques instants vers l’intérieur de votre corps. Vous pouvez vous aider de votre respiration pour amener le calme dans votre esprit.

La routine matinale

Pour cela, il vous suffit d’intégrez l’écoute corporelle dans votre routine matinale en prenant quelques minutes pour vous connecter avec votre corps avant de commencer votre journée. Vous pouvez, par exemple, pratiquer cette écoute corporelle dans votre lit avant de vous levez. Vous n’avez pas besoin de rester ainsi de longues minutes. Deux minutes suffiront pour prendre de bonnes habitudes.

Impliquez vos enfants

Les enfants aiment bien participer à vos expériences. Impliquez-les dans votre pratique en leur montrant comment être à l’écoute de leur propre corps. Cela peut également créer des moments de connexion et de calme en famille.

La planification

Dans ce cas de figure, vous décidez de planifiez à l’avance des moments dédiés à la pratique de l’écoute corporelle. Vous les inséraient dans votre emploi du temps pour ne pas oublier. Considérez-les comme des rendez-vous avec vous-même aussi importants que tout autre engagement.

Rétablir le dialogue avec votre corps pour une meilleure compréhension de vous-même

En somme, l’écoute corporelle émerge comme un phare dans le tumulte de la maternité moderne. En prenant le temps de vous connecter avec votre corps, vous ouvrez la porte à une profonde compréhension de vos besoins et de vos émotions. Avec cet exercice, vous découvrez une précieuse information en relation avec votre Être intérieur.

En dialoguant avec votre corps, vous renouez peu à peu avec la patience et la compassion, qui deviendront des compagnes de route précieuses.

Alors, je vous invite à écouter votre Être. Laissez-vous guider par la sagesse silencieuse de votre corps et découvrez les trésors de calme et de sérénité qu’il détient. Que cette pratique devienne une source d’équilibre et d’harmonie dans votre voyage maternel.

Entraînez-vous avec la pratique incluse dans cet article : Les secrets de la relaxation dynamique pour un éveil maternel

La délicatesse d’une mère

N’attendez pas plus longtemps pour commencer ce voyage intérieur. Osez écouter, ressentir, et être pleinement présentes. Votre corps, votre esprit et votre cœur vous en seront reconnaissants.

Et pour poursuivre vos explorations, partagez-moi en commentaires toutes vos questions !

Avec bienveillance

Sandrine

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

21 réflexions sur “Comment rétablir le dialogue avec votre corps”

  1. Je comprends que la conscience de l’écoute corporelle est importante pendant la grossesse, mais pas seulement. Peut-être devrions-nous faire cet exercice simplement parce qu’il est important pour nous et pour notre bien-être.

    1. Bonjour Genka, effectivement mon blog est orienté vers la périnatalité. Mais la plupart des articles parlent de sujet qui sont valables pour chacun d’entre-nous. Les pratiques proposées peuvent être mises en place par le plus grand nombre (homme ou femme) pour des bénéfices assurés sur le bien-être.😉

  2. Je rebondis sur le commentaire de Genka et la réponse que vous y faites Sandrine !
    Il est très important de mettre en place, à la veille de la révolution qu’est la maternité, les bonnes routines mais c’est souvent bien loin des préoccupations des femmes à ce moment-là !
    Il est clé d’accompagner les femmes dans l’optique non pas de la course (de 9 mois ;-)) mais de l’Iron-Man qui va suivre 🙂 Bravo pour cet article !

    1. Je crois que la vie se charge de nous dire quand le moment est venu de s’occuper de soi. Cela peut arriver très tôt à l’âge de raison, comme sur le tard à l’approche des aurevoirs. Chacun avance selon son rythme. La maternité est un moment qui ouvre certaines sensibilités. Alors à l’heure de devenir mère, certaines ressentent le besoin d’entrer au contact de leur Être, pour le meilleur et pour… le meilleur. La vie qui grandit en elle chamboule leur perception de la vie et leurs attentes changent. Ces prises de consciences les amènent à intégrer pleinement leur future rôle. C’est un bon début pour poursuivre ensuite dans cette direction pour leur propre bien-être comme celui de leur enfant.🌸👶🏼

    2. une grossesse est un moment idéal pour se recentrer sur son corps. Découvrir de nouvelles sensasions, spécifiques à cette période, est un cadeau dont il ne faut pas se priver…Merci pour cet article qui nous rappelle tout cela.

      1. C’est effectivement une belle période pour prendre du temps pour soi. Les changements inerrants à la maternité peuvent être accueillis dans une intention de mieux les percevoir d’abord et de mieux les comprendre ensuite. Cette vie qui grandit en nous, est un moment unique, et s’ouvrir à la réceptivité de ses sensations corporelles est une expérience riche d’apprentissage. Un dialogue s’instaure rendant les moments de connivence avec son corps et son bébé d’autant plus fort. Merci Anick pour ce partage.🌸🌟

    1. Je crois que nous sommes toutes tombées d’accord sur ce point.😊 Il appartient ensuite à chacune de faire les pas nécessaires pour entreprendre cette exploration personnelle. J’espère que les pratiques proposées dans la thématique « écoute du corps » de mon site permettront de guider certaines vers cette rencontre avec elles-mêmes.🌸Merci pour votre intérêt.

  3. C’est bien plus tard que j’ai découvert le dialogue à mon corps. A toujours courir pour tout, Je n’ai pas pris le temps de réellement apprécier mes 3 grossesses 🤦🏻‍♀️. Maintenant c’est une routine du matin pour le réveil et du soir pour ramener le calme. ☺️

    1. Je suis ravie de savoir que cette connexion c’est finalement faite pour toi. Comme je le mentionnais en réponse au commentaire de morthsophie, cette connexion au corps est parfois complexe et il n’y pas de période plus propice qu’une autre. La vie se charge parfois de nous apporter une réponse à un besoin exprimé et peu importe à quel moment cela se produit. Cette expérience est riche de sens. Je te souhaite de poursuivre cette relation particulière avec ton corps.🤗

  4. En lisant ton article, je revivais des sensations ressenties pendant ma grossesse. Et mon fils a 20 ans. Le corps se souvient des instants de communion.
    Aujourd’hui c’est la pratique de la méditation qui m’a ramené à ces instants de pause que je faisais naturellement il y a plusieurs années.
    Merci pour ton article.

    1. La méditation est une belle façon de venir au contact de son corps et de son Être. Notre relation au corps est comme un pèlerinage. Il faut parfois du temps pour parvenir au bout du chemin. Faire des haltes peut être nécessaire dans ce parcours. Mais l’expérience est unique. ✨

  5. Merci pour cet article inspirant et plein de bienveillance. J’ai particulièrement apprécié votre approche sur l’importance d’écouter les signaux de notre corps et de cultiver une relation positive avec lui. Les exercices pratiques proposés sont très utiles pour se reconnecter à soi-même. C’est un rappel précieux de prendre soin de nous au quotidien.

    1. Merci Stéphany ! Je trouve que se connecter à son corps est une belle manière de se (re)trouver. Cela peut être difficile parfois. La bienveillance et la douceur peuvent nous aider à reprendre contact. Pour celles qui pratiquent cette connexion au quotidien, il devient difficile de s’en priver ! 😉🤗

  6. Belle routine à mettre en place, même sans être enceinte ! J’aime particulièrement le toucher des mains en visualisant la partie du corps touchée, en restant concentrée à cette visualisation.

  7. Tes conseils sont vraiment pertinents et bien expliqués. Ça donne envie de prendre du temps pour soi et d’écouter davantage son corps. Merci pour ton article sur la réconciliation avec son corps.

    1. Bonjour Jackie, je trouve que le terme de réconciliation est très joli. Nous pouvons parfois avoir ce sentiment que notre corps est un vieil ami oublié. Il a besoin d’un peu d’attention pour retrouver tout son potentiel. Merci pour ton commentaire.

  8. Merci Sandrine pour ce très bel article ! Il fait écho à mon article du jour dans lequel je ne cesse de mentionner cela : notre corps SAIT. Se reconnecter au corps est pour moi une nécessité, pour mettre nos peurs de côté, et laisser notre cerveau archaïque gérer comme un champion. A bientôt !

  9. Evidemment je ne peux qu’être d’accord avec toi 🙂 En Fasciathérapie, la connexion avec son corps est au centre de notre pratique! Et la période de la périnatalité est cruciale… Merci beaucoup pour ton blog que je trouve d’intérêt public.

Laisser un commentaire

Retour en haut